L'école
Savoir
Regarder

 
Les Arts martiaux chinois
   

L'Histoire


L'Histoire du Wushu, nom donné en Chine à toutes les formes martiales de leur art corporel, est d'une très grande richesse. Tous s'accordent à penser que la naissance eut lieu dans la province du Henan dans le mythique Temple de Shaolin.



Né au Vème siècle dans un petit temple du nom de SHAOLIN, le Kung fu vit le jour sous la férule du moine indien Bodidharma, venu transmettre le bouddhisme"CHAN".
Devant l'esprit de ces moines inaptes à toute méditation sérieuse, Bodidharma, que les Chinois nomment Damo, décide d'y remédier énergiquement par certains exercices très efficaces pour fortifier l'esprit en même temps que le corps.

Il ajouta à ces exercices d'hygiène corporelle, une série de mouvements issus d'une vieille boxe indienne. Sans cesse exposés aux brigandages, les moines-guerriers de Shaolin firent de leur technique un véritable ART MARTIAL.

Le Bouddhisme "CH'AN" devint ZEN au Japon, le Kung fu chinois devient le Naha-Te puis le Karaté ou encore Taekwondo (tang quan dao) ou Shorinji (shaolin) Kempo.

Kung Fu ne veut pas dire "art martial", mais accomplissement de l'Homme dans tous les domaines ; le boulanger qui prend plaisir à réaliser un bon produit sans souci premier de rentabilité, fait du Kung Fu sans le savoir !... et vit mieux ainsi.

C'est le mot Wushu qui désigne en Chine l'Art martial proprement dit ; on y retrouve alors l'entraînement intensif, la préparation aux exercices de combats à mains-nues ou avec armes traditionnelles.

Au VIème siècle après J.C un Moine venu de l'Inde profonde et se nommant Bodidharma (Damo pour les chinois) se mit à enseigner aux moines de Shaolin (La jeune forêt) les rudiments d'un art martial qui deviendra le wushu et ses centaines de styles, d'écoles et de tendances philosophiques. Son travail originel était basé sur 18 mouvements essentiels, sorte d'alphabet corporel issu d'antiques gestuelles indiennes et synthétisé dans son esprit après neuf années de méditation. La grotte où il séjourna, d'après la légende, est visitable après une marche épuisante sur les flancs d'une montagne bordant le Monastère de Shaolin.

L'action réelle créait alors un climat propice à une bonne méditation et à partir de techniques progressivement martiales naissaient alors la protection du monastère face à de multiples attaques brigandes. Ce même monastère fut au cours des siècles maintes fois pillé, incendié et reconstruit (il est d'ailleurs encore à ce jour en pleine rénovation mais pour la raison qu'il est devenu un site touristique reconnu par la Chine nouvelle).
L'évolution puisant ses racines dans l'amélioration, le wushu est devenu au fil des décennies l'Art martial par excellence et de simples moines furent bien vite rebaptisés Moines Guerriers. Les Empereurs voyaient en eux une véritable arme de guerre, les légendes où seuls treize moines pouvaient battre une armée allaient bon train, le concept échappa totalement à Bodidharma qui marri de cette situation s'enfuit à cheval et disparut à jamais.

Les Moines de Shaolin continuèrent leur évolution voyant dans le Wushu un excellent moyen d'illustrer le célèbre adage d'une âme saine dans un corps sain. La connotation combative du Kung Fu wushu se développa dans les siècles qui suivirent apportant aux populations non-armées un formidable moyen de lutter contre les pouvoirs en place, officiels ou pas. Il fut d'ailleurs formellement interdit après la Révolution culturelle.
Aujourd'hui Shaolin est devenu la Ville du Wushu, sa culture, ses magasins, ses loisirs, ses écoles sont Wushu, seuls les hauts plateaux du Henan qui entourent la ville pourront satisfaire le simple touriste.

Parvenu jusqu'à nous cet héritage martial a quelque peu perdu de son côté "survie", bien qu'à certaines heures prendre le métro ou se promener dans la rue relève de l'inconscience.

Par contre, et à l'instar d'une course à pied qui peut paraître inutile ; n'étant ni poursuivi ni poursuivant ; le Kung Fu apporte au travers de ses Taos et de sa gestuelle ancestrale bien plus que de savoir assurer sa propre défense.

Tout le reste sera à découvrir par vous même si le travail et la sueur ne vous font pas peur.

"Chaque goutte de sueur qui coulera en temps de Paix,
sera une goutte de sang en moins qui coulera en temps de Guerre"

Proverbe chinois

 
Revenir en haut de page Nous contacter